2018 images par seconde

Vœux 2018

Tout va de plus en plus vite : les machines produisent en quantité, les temps de calculs informatiques ne cessent d’augmenter, internet transporte l’information à la vitesse de la lumière et nous pouvons faire le tour de la planète en quelques heures. Pourtant nous avons de moins en moins de temps. Junichiro Tanizaki écrivait en 1933 dans son Éloge de l’ombre que « les occidentaux […], toujours à l’affût du progrès, s’agitent sans cesse à la poursuite d’un état meilleur que le présent. » (2)

Nous exigeons de nos cerveaux qu’ils soient aussi performants que la technologie que nous créons toujours plus puissante. Nous sommes connectés en permanence avec la terre entière. Pire, entre l’ordinateur et le smartphone, le bouton pause à disparu de notre fonctionnement. Des chercheurs américains ont calculé que nous absorbons aujourd’hui cinq fois plus d’information qu’en 1986. (3) Nous emmagasinons quotidiennement des milliers d’informations dont la plupart nous sont parfaitement inutiles et dans tous les cas, une information remplace l’autre en permanence.

Et si nous nous posions un instant ? À l’heure où la dangereuse illusion de l’être multitâche nous est présentée comme le top de la performance, sommes-nous encore capables de ne faire qu’une seule chose à la fois ? C’est non seulement la seule façon dont nous sommes capables de bien faire ce que nous entreprenons, mais prendre le temps est aussi ce qui nous procure une certaine forme de bien-être. Pourtant, combien d’entre nous n’ont jamais consulté leur smartphone en même temps qu’ils travaillaient ou discutaient entre amis ? Même en mode silencieux, cet outil est devenu extrêmement BRUYANT.

Rêve d’ombre et de silence.

Entre saturation et abrutissement, nous perdons l’essentiel ; la sollicitation permanente nous empêche de réfléchir et de lire le monde. Ralentir serait alors presque un acte politique, du moins un acte d’intelligence et de survie.


Notes :
1– Junichiro Tanizaki, Éloge de l’ombre, quatrième de couverture, Éditions Verdier, 2011
2– Éloge de l’ombre de Junichiro Tanizaki, Éditions Verdier, 2011, p.66
3– https://www.telegraph.co.uk/news/science/science-news/8316534/Welcome-to-the-information-age-174-newspapers-a-day.html

Renke Communication