Halo

Trimestriel gratuit orienté immobilier & art de vivre

Rédactionnel magazine

Édito

Avril 2019
Et si dans votre nouveau cadre de vie, activité rimait avec simplicité, labeur avec bonheur ?
Pour y vivre son activité, sa retraite ou pour les vacances, choisir la Vendée c’est opter pour une certaine douceur de vivre. Bénéficiant de l’ensoleillement le plus important du littoral atlantique, notre belle Vendée compte de nombreux charmes. « La côte de lumière » comme on aime l’appeler ! Avec ses 250 km de côtes dont 140 km de plages de sable fin et ses ports de pêche, c’est aussi un environnement naturel exceptionnel, aux terroirs riches et doté d’un patrimoine singulier, un territoire dont le dynamisme économique n’est plus à prouver. Elle offre quantité de loisirs entre terre et mer, d’activités culturelles et de délices gastronomiques.
[…]

Sortir

René Laubiès, « L’instantané, le fugitif, la trace »
Près de 70 œuvres du peintre René Laubiès (1924-2006), autodidacte et grand voyageur, sont visibles jusqu’au 19 mai au Musée de l’Abbaye Sainte-Croix. Associé au groupe des « Nuagistes », le paysagisme abstrait de René Laubiès relève davantage d’un paysage mental révélé par une peinture légère, discrète, à la recherche de la lumière. « L’œuvre de Laubiès, si elle saisit un instant, le rend intemporel, si elle se souvient d’un lieu, n’en permet pas la reconnaissance », nous dit la conservatrice du Musée de l’Abbaye Sainte-Croix.

Né en Indochine et passionné par les îles grecques, le Maroc et l’Inde où il s’y est éteint en 2006, sa peinture est très imprégnée de philosophie orientale et de taoïsme. Suivant les principes du dépouillement et du « non agir », il privilégiait « le vide et le plein, la frontalité (…) l’atmosphère, le suggéré, l’allusif ». La gloire ne l’intéressait pas, ni l’argent, « je suis né riche et je mourrai pauvre » disait ce peintre qui voulait s’effacer.


Balades

Le Marais Breton à vélo
La Vendée regorge de balades à vélos et pour commencer, nous en avons recensées quelques unes au départ de Saint-Jean-de-Monts, au cœur du fameux marais Breton qui s’étend sur 45 000 hectares et comprend un réseau de canaux et de prairies humides d’une grande richesse biologique. Une faune riche et particulière singularise ce milieu de marais où hérons, aigrettes blanches, busards des roseaux et canards occupent l’espace. Côté flore, les espèces végétales sont réparties selon la salinité et la nature du terrain sur lequel elles poussent. La salicorne et l’obione poussent près de l’eau salée en bas des bosses alors que la moutarde noire pousse sur des terrains moins salés sur les bosses.

Renke Communication